Le cri du phoque en rut

Après cette semaine ventée, une pétole se présente pour le week-end (encore mieux dimanche avec un vent quasi nul). Tant pis, nous irons samedi. Je retrouve donc Hub et Ben pour cette matinée « grisou » où le soleil restera bien planqué derrière les nuages.

Le support de la caméra avant se décolle à la mise à l’eau. On se contentera de celle fixée au pied selfie, derrière moi. La canne de Ben qui plie alerte les sangsues alentour (on a un petit nom pour ces suceurs de safran, mais ça reste entre nous…). Bref, aussitôt, nous voila envahi de motorisés bruyants – comme s’ils ne pouvaient pas aller péchouiller un peu plus au large, avec leurs gros moteurs. Heureusement, ils n’ont pas l’air très doués pour la pêche. Quelques poissons nous feront bien plaisir, bercés que nous sommes par la sérénade langoureuse des phoques en rut. La suite en images et en vidéo.

Ben ne perd pas de temps et vous présente son lieu et pagre avec du romarin et fenouil dans les entrailles accompagnés d’une ratatouille de son jardin. Le tout dégusté dans son bistrot/cabane au fond du jardin…

++Dan (jaja29)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s